Posted by Buc on

Comment fonctionne le permis à point

Comment fonctionne le permis à point

Le permis à point est un système commun à toutes les catégories de permis en France. Il est apparu en 1992 et s’applique à tous types d’usager de la route. On y retrouve donc les différentes catégories de permis de conduire :
– Le permis A : Ce permis concerne les deux roues motorisées
– Le permis B : Regroupe tous les véhicules automobiles dont le PATC est est inférieur ou égal à 3,5T.
– Le permis C : Les véhicules dont le PATC est supérieur à 3,5T
– Le permis D : Représente les véhicules liés aux transport de plus de huit personnes.

Comment ça marche

En France, les règles de conduite et de sécurité routières sont regroupées au sein du code de la route. Afin d’augmenter la sécurité sur les routes en France, les usagers se doivent de connaître le code de la route et de l’appliquer quand ils conduisent. Le nom respect de ses règles est puni par des sanctions.
C’est ici qu’entre en jeu le permis à point. En fonction de la gravité de l’infraction commise, un individu peut se voir retirer des points sur son permis de conduire, quelle que soit sa catégorie.
Tous permis à point est constitué d’un capital de 12 points. Lorsqu’une infraction au code de la route est commise des points peuvent donc être retirés au permis. Lorsque le capital de point atteint le 0, le conducteur se voit retiré le permis pour une période d’au moins six mois. Il devra également repasser l’épreuve théorique générale du permis de conduire.
Une sanction de retrait de points ne peut pas excéder les 6 points. Si plusieurs infractions sont cumulées elles ne peuvent pas entraîner un retrait total de plus de huit points.

Le permis probatoire

Depuis le 1er mars 2004, le gouvernement a mis en place le permis probatoire. Celui ci est destiné aux jeunes conducteurs. Les jeunes conducteurs ne sont pas forcément des personnes de jeune âge mais des individus qui viennent d’obtenir un permis de conduire dans une auto école.
Pour le permis B par exemple, les candidats ayant passé leur permis avec une formation traditionnelle ou supervisée seront soumis à 3 ans de permis probatoire. En conduite accompagnée AAC la durée du permis probatoire est de deux ans.
Pendant cette période le conducteur démarre avec un capital de six points. Il augmente son capital de points tous les ans pour arriver à 12 points (et donc au permis à point classique) à la fin de cette période.
Ils doivent donc redoubler de vigilance pour ne pas perdre leur permis de conduire.